CAR

LUXE…LOI DE « LA VALEUR-TRAVAIL »…ET « EFFET VEBLEN ».

L’INDUSTRIE DU LUXE SE PORTE « MIEUX QUE BIEN ».

ET (DIEU SOIT LOUE) :  TANT MIEUX !…

ON DOIT MEME A LA VERITE DE DIRE QU’ELLE SE GAUSSE GLOBALEMENT DE LA CRISE TOUT EN TOURNANT RESOLUMENT LE DOS AUX QUESTIONS QUI ALIMENTENT LES PRINCIPAUX DEBATS ECONOMIQUES ACTUELS.

DE QUOI MALGRE TOUT INTERPELLER, A BIEN DES EGARDS…

MAIS, QUI A DIT DEJA QUE LA VALEUR D’ECHANGE REPRESENTE LA QUANTITE DE TRAVAIL DEPENSEE DANS LA PRODUCTION ET QU’AU FINAL, LA VALEUR DES BIENS CORRESPOND A LA QUANTITE DE TRAVAIL NECESSAIRE A LEUR PRODUCTION ?….: KARL MARX ET SES AMIS ECONOMISTES CLASSIQUES, N’EST-CE PAS ?….

IL EST VRAI QUE LE MARKETING DES MARQUES N’EXISTAIT PAS VRAIMENT DE LEUR TEMPS…

DU COUP, L’INSOLENCE DONT FONT MONTRE LES  PERFORMANCES FINANCIERES ENREGISTREES DEPUIS PLUS DE 25 ANS PAR LES « MAJOR COMPANIES » DU SECTEUR DU LUXE  AURAIT PEUT-ETRE DE QUOI  FAIRE « SE RETOURNER DANS LEUR TOMBE »….MARX ET SES AMIS, COMME LE DIT LE VIEIL ADAGE POPULAIRE. ET CONSACRER DANS LE MEME TEMPS LA THEORIE DE VEBLEN, DU NOM DE L’ECONOMISTE AMERICAIN (1857-1929),  PASSE  PREMATUREMENT SELON NOUS AUX OUBLIETTES,  ALORS  QU’Il FUT LE PREMIER A INFIRMER LA LOI DE L’OFFRE ET DE LA DEMANDE, SELON LAQUELLE LA DEMANDE DIMINUE LORSQUE LE PRIX AUGMENTE…

VEBLEN N’A T-IL PAS  DEMONTRE EN EFFET A PARTIR D’OBSERVATIONS EMPIRIQUES QUE LES PRODUITS DE LUXE ECHAPPAIENT A CETTE LOI CAR POUR CES DERNIERS, LA DEMANDE EST D’AUTANT PLUS FORTE QUE LE PRIX EST ELEVE ?!

NATURELLEMENT, LA DIFFERENCIATION SOCIALE, LE MIMETISME ET L’INTEGRATION SOCIALE PAR LA CONSOMMATION AUTANT QUE LA RECHERCHE DE CONSOMMATIONS OSTENTATOIRES DESTINEES A ETRE VUS PAR LES AUTRES EXPLIQUENT -ON L’AURA COMPRIS- CE PARADOXE SUR LEQUEL SURFENT AVANTAGEUSEMENT L’INDUSTRIE DU LUXE.

SE TROUVERA T-IL UN JOUR QUELQU’UN POUR S’EN PLAINDRE A « WALL STREET » EN DEHORS DES « INDIGNES » ?…

PHLDUCX