PANNEAU INNOVATION

Innovation = Croissance économique !

 

 

A Bruxelles,  à l’OCDE comme à Washington, et partout  dans les salles de Conseil d’Administration, tout le monde s’accorde à penser que la croissance économique mesurée quantativement par l’augmentation du PIB ( produit intérieur brut ) ou du PNB ( produit national brut ) dépend plus que jamais de la capacité d’innovation du système.

Croissance et innovation sont donc deux notions dépendantes : la croissance mène au développement via l’innovation qui à son tour favorise la croissance…

Depuis la nuit des temps, c’est toujours sous l’impulsion des entrepreneurs et des inventeurs que l’économie et la société se transforment. L’innovation, on le sait, est une manifestation de l’intelligence humaine.

Et dans un cercle vertueux, la croissance engendre la croissance. A l’inverse, dans un cercle vicieux, la crise engendre la crise…Pour dire les choses autrement, selon la théorie de la croissance endogène, la croissance est un phénomène cumulatif. Du coup, la croissance  favorise le progrès technique et le savoir-faire via l’innovation. Et ainsi de suite…

Hélas, aujourd’hui le retour à une croissance forte est incertain.

D’abord parce qu’avec la crise, les gains de productivité se sont ralentis et surtout parce que la demande de biens d’équipements s’est saturée…et se réduit désormais pour l’essentiel à une demande de renouvellement !

Aussi parce que les innovations récentes comme les téléphones et autres tablettes portables aussi louables soient-elles sont devenues moins décisives. A cet égard, notre mémoire collective reste marquée par les grandes inventions qui ont changé le monde. Des inventions gravées dans le marbre de l’histoire de l’humanité qui ont contribué à porter la croissance économique car depuis que l’homme existe, il s’est fait inventeur pour améliorer ses conditions de vie, pour assurer sa défense et sa sécurité ou encore pour étendre le champ de son exploration du monde…autant d’inventions qui ont engendré favorablement de grands bouleversements économiques.

 

Citons à cet égard : l’écriture, la monnaie, la boussole, le bateau à vapeur, la bicyclette, le télécopieur, l’avion, les greffes d’organe, le TGV…

Or, aujourd’hui tout se passe comme si nous étions à la recherche d’un second souffle ?

Si à y regarder de plus près, toute invention ne peut-etre dissociée du contexte de son époque et survient pourrait-on dire à son heure, il serait opportun pour renouer avec une croissance forte, que nos chercheurs et nos entrepreneurs batisseurs de pyramides se mettent au travail d’urgence  !

Ainsi va la vie…

PHLDUCX