14316976_10153894650313359_4779455884073238596_n PHIL AND MEG XXX

EG3 PARIS FILM FESTIVAL: QUAND LA VRAIE « DIPLOMATIE PUBLIQUE » S’ANCRE – LOIN DE TOUT MORALISME ET DE TOUTE POSTURE IDEOLOGIQUE – DANS LA REALITE D’UN FESTIVAL DEDIE AUX BONNES PRATIQUES EN MATIERE D’ETHIQUE, DE GOUVERNANCE ET DE CROISSANCE VERTE.

 

 

 Philippe – Henri Latimier du Clésieux – Président & Délégué général – EG3 PARIS FILM FESTIVAL -  &  Marie – Elisabeth Macé de Gastines ( MEG ) – Secrétaire général

EG3 PARIS FILM FESTIVAL: QUAND LA VRAIE « DIPLOMATIE PUBLIQUE » S’ANCRE  – LOIN DE TOUT MORALISME ET DE TOUTE POSTURE IDEOLOGIQUE – DANS LA REALITE D’UN FESTIVAL DEDIE AUX BONNES PRATIQUES EN MATIERE D’ETHIQUE, DE GOUVERNANCE ET DE CROISSANCE VERTE.

 

Dans un nouvel âge plein de dangers pour l’environnement économique et social, il existe encore des bonnes volontés  qui se mobilisent en apportant leur engagement dans l’espoir de juguler certains fléaux comme l’injustice, la corruption, l’absence d’éthique ou le manque de gouvernance.

La présence active des membres majoritairement issus de la société civile  que nous avons cooptés au sein des différents comités  de EG3 PARIS FILM FESTIVAL pour les besoins de la cause,  tout comme celle de ses ambassadeurs de bonne volonté et de ses envoyés spéciaux illuminent la réalité de ce festival d’un genre nouveau dont la première édition est prévue les 26, 27 et 28 juin 2018 à PARIS.

Autant de figures attachantes et courageuses qui  se reconnaitront ici et qui incarnent – chacune à leur façon-  le renversement de perspective du paysage économique, social, politique et environnemental qui s’opère sous nos yeux.

Un grand merci, donc,  à tous ceux et celles qui en rejoignant les rangs de EG3 PARIS FILM FESTIVAL se lèvent pour se poser en rempart face aux mauvaises pratiques au sein des sociétés civile et politique tout comme au sein du monde de l’entreprise.

Les échanges que nous avons eus ensemble, ont créé une réelle proximité, nourrie d’estime , de compréhension , de consensus et de détermination à agir et s’investir dans ce projet collectif.

Il est  en effet rassurant d’observer qu’il se trouve encore des hommes et des femmes  décidés à construire  – brique par brique – les fondations d’un nouvel ordre économique, social et environnemental à l’aide du levier que constitue un festival dédié.

Un festival qui a vocation à devenir un autre lieu essentiel du dialogue en mettant à l’épreuve les bonnes pratiques des mauvaises.

Qu’il nous soit permis ici de saluer leur belle capacité à hisser ce nouvel ordre sur la scène pour en faire une épopée des temps modernes.

Et de citer, dans le même temps,  les descendants de quelques  grands patronymes qui contribuent aujourd’hui à  donner à EG3 PARIS FILM FESTIVAL sa dimension prestigieuse  parmi ceux qui en vertu de l’histoire de France , d’ Italie, d’Espagne, d’Angleterre ou d’Allemagne notamment ont pesé sur le destin des ces grandes nations européennes.

On notera – par exemple – la présence parmi la gente féminine de Désirée de Montebello, d’Anne Albright de Bonrepos, de Flore Marie Munoz Banales Gamirasio d’Asseux, d’Alice de Jenlis, d’Hélène de Pourtalès, d’Aure de Carbon, de Christine de Broves, de Catherine – Anne Von Wittelsbach, d’Inès de Lassus Saint – Geniès ou bien encore de Célia de Piantelli de La Valette, de Petra Freifrau Von Schleinitz ou de Petra D. von Kant…

Dans le même esprit, parmi la gente masculine,  on  notera la présence remarquée d’ Alexandre de Bothuri, de Ricardo Asinari di San Marzano, de Pierre Cornette de Saint – Cyr, mais aussi d’Evrard Sainte – Marie, de Grégoire De Gaulle. Et de bien d’autres encore.

L’enjeu de EG3, vous l’aurez compris est d’en finir avec la mauvaise gouvernance sous toutes ses formes.

La question de la représentation du festival est donc centrale pour tout évènement cinématographique qui souhaite se tailler une vocation internationale à partir de la France dont on ne saurait trop insister sur le rôle que notre beau pays a joué dans le cadre de la COP 21.

Chacun des membres d’ EG3,  y compris naturellement  tous ceux que nous n’avons pu citer ici par peur de lasser le lecteur en constituent les piliers de la mémoire.

L’absence d’éthique, de gouvernance au sein de nos démocraties avancées sont les fièvres symptomatiques d’une crise de confiance profonde et durable qui affecte toutes les strates de la société et qui en remet en cause les fondements.

Dans la même veine, l’absence de croissance verte et de politiques d’innovation propre est une faille majeure dans l’ordre international existant qui oblige à prendre position et à structurer une réponse globale si l’on veut s’épargner des lendemains qui déchantent s’agissant de la nécessaire protection de l’environnement.

On doit à la vérité de dire ici que sur la base de ce qui se passe dans le monde depuis des décennies, il y a de nombreux enseignements à en tirer sur la manière dont doit se construire un monde meilleur.

Voilà la tâche que nous nous fixons à EG3 PARIS FILM FESTIVAL, loin de tout moralisme ou de toute posture idéologique.


Il nous faut donc tous mesurer que ce festival à vocation à devenir – à son modeste niveau – un pôle d’influence mai aussi,  le lieu privilégié de la réconciliation entre politiques, industriels, leaders d’opinion et citoyens.

Et  à contribuer à instaurer un rapport de force favorable aux bonnes pratiques dans les domaines précités.

Là,  ou vont s’activer les énergies de l’avenir, d’ou l’importance capitale d’un enseignement fondé sur l’interrogation et la réflexion de  films et documentaires, appelant la parole et le témoignage afin de changer la donne, là ou c’est nécessaire.

Et surtout, un espace annuel pour les réalisateurs du monde entier de convaincre de la possibilité de vivre dans une société plus transparente.

 PHLDUCX & MEG


 

WWW.EG3PARISFILMFESTIVAL.COM

https://filmfreeway.com/festival/EG3ParisFilmFestival

http://www.caroleduhayer.com/