MADE IN FRANCE 2

DOIT- ON DOUTER DU RETOUR A LA CROISSANCE ?

LA CONCEPTION « ANGELIQUE » DES CYCLES ECONOMIQUES AFFIRME QUE LE RETOUR A UNE CROISSANCE FORTE EST INELUCTABLE EN RAISON DE L’ EFFET MECANISTE D’UN RATTRAPAGE DE LA CONSOMMATION ET DE L’INVESTISSEMENT TROP LONGTEMPS CONTENUS.

POUR LE DIRE AUTREMENT, APRES TOUTE RECESSION, LA CROISSANCE DU PIB REVIENDRAIT A SON TAUX ANTERIEUR, CE QUI FERAIT CESSER LES ANTICIPATIONS PESSIMISTES ET PERMETTRAIT DE RENOUER AVEC LE CERCLE VERTUEUX DE LA CROISSANCE.

UNE VERSION PLUS REALISTE CONSISTERAIT AU CONTRAIRE A PRETENDRE QUE DESORMAIS LA CROISSANCE ECONOMIQUE NE PEUT ETRE QUE LABORIEUSE ET FAIBLE.

AUJOURD’HUI, CHACUN MESURE LES DIFFICULTES AUXQUELLES EST CONFRONTEE L’ECONOMIE MONDIALE, LES INCERTITUDES QU’ILLUSTRENT LES SOUBRESAUTS DES MARCHES, LES INQUIETUDES QUE SUSCITE LA CRISE DE LA DETTE POUR LES ETATS EUROPEENS LES PLUS EN DIFFICULTE.

AUJOURD’HUI, AUSSI,  TOUT LE MONDE S’ACCORDE A DIRE QUE LA QUESTION CENTRALE EST LA POLITIQUE INDUSTRIELLE ET L’INNOVATION MAINTENANT QUE LES ETATS ONT GLOBALEMENT CONVAINCU LES MARCHES FINANCIERS A LA FOIS DE LEUR CAPACITE A REPONDRE A LA DEGRADATION DES FINANCES PUBLIQUES LIEE A LA CRISE ET A LEUR APTITUDE A SE DOTER DE REGLES BUDGETAIRES SUR LE LONG TERME, GARANTISSANT AINSI QUE LES MARGES DE MANOEUVRE DE LA CROISSANCE SOIENT REELLEMENT UTILISEES A L’ASSAINISSEMENT DES FINANCES PUBLIQUES.

POUR AUTANT, IL N’EST PAS NECESSAIRE D’ETRE ECONOMISTE POUR COMPRENDRE QUE LA FRANCE EST A LA PEINE DANS LA MONDIALISATION ECONOMIQUE ET QUE LE DECLIN DES PARTS DE MARCHE MONDIALES DE NOTRE PAYS RELATIVEMENT A SON PARTENAIRE LE PLUS PROCHE, L’ALLEMAGNE NE SEMBLE PAS POUVOIR ETRE EXPLIQUE PAR UNE DEGRADATION DE LA COMPETITIVITE PRIX.

LE MEME CONSTAT PEUT D’AILLEURS ETRE DRESSE POUR LE ROYAUME-UNI, ALORS QUE LES EFFETS PRIX ONT UN ROLE PLUS IMPORTANT POUR L’ESPAGNE ET L’ITALIE.

ON DOIT A LA VERITE DE DIRE QUE C’EST EN REALITE LA QUALITE DES EXPORTATIONS QUI EXPLIQUE LES DIFFERENTIELS DE COMPETITIVTE ENTRE PAYS EUROPEENS.

DU COUP, LA POSITION CONCURRENTIELLE D’UN PAYS PEUT S’APPREHENDER EN TERMES DE PART DU MARCHE MONDIAL DES EXPORTATIONS.

L’ENJEU EST DONC L’INNOVATION SI L’ON VEUT  RESTER UN PAYS PROSPERE ET DYNANMIQUE DANS UN MONDE EN MOUVEMENT.

AUSSI, PUISQUE LA CROISSANCE MONDIALE EST TIREE PAR L’INDUSTRIE, IL S’AGIT PLUS QUE JAMAIS POUR LES POUVOIRS PUBLICS D’ENCOURAGER LES PROGRAMMES D’INVESTISSEMENT D’ AVENIR.

CETTE REMISE AU GOUT DU JOUR DE LA POLITIQUE INDUSTRIELLE N’EST PAS SPECIFIQUE A LA FRANCE. TOUS LES PAYS DEVELOPPES SONT DESORMAIS CONFRONTES A LA NECESSITE DE REORIENTER LEUR MODELE DE CROISSANCE EN REPONSE AUX NOUVEAUX GRANDS DEFIS SOCIO-ECONOMIQUES SAUF A SE RESOUDRE A SE FAIRE TAILLER DES CROUPIERES DANS NOTRE COEUR D’EXCELLENCE, GRACE  AUX TRANSFERTS DE TECHNOLOGIES DES DERNIERES ANNEES DECENNIES PAR LES PAYS EMERGENTS.

FACE AUX DEFIS MAJEURS AUXQUELS NOUS SOMMES CONFRONTES, LA CLE POUR SORTIR  NOTRE ECONOMIE DE LA RECESSION ET TROUVER DE NOUVELLES SOURCES SOUTENABLES DE CROISSANCE ET DE COMPETITIVTE EST DONC L’INNOVATION !

AU FINAL, IL NE NOUS DEPLAIT PAS DE CONCLURE  CE BILLET AVEC UN SOURIRE AMUSE  EN EMPRUNTANT A L’HOMME DE LA RUE  UNE EXPRESSION PLEINE DE BON SENS ET QUI A VALEUR ICI DE MESSAGE ET DE LIGNE D’ACTION  :

« IL FAUT VOIR LES CHOSES EN FACE QU’ELLES SONT »….

LES AMATEURS D’ECONOMIE APPRECIERONT  LA FORMULE  ET LES PURISTES DE LA LANGUE FRANCAISE, LA SYNTAXE  !!!!!

PHLDUCX