eco

FLASH BACK 2015 : L’ANNEE DU RALENTISSEMENT DU COMMERCE MONDIAL.

 

Le ralentissement du commerce mondial continue au quatrième trimestre 2015 .

Le total du commerce international de marchandises du G20, ajusté des variations saisonnières et exprimé en dollars E-U courants, continue à se contracter au quatrième trimestre 2015.

Les exportations reculent pour le sixième trimestreconsécutif (de 1,6% au T4 2015), tandis que les importations reculent pour le septième trimestre consécutif (de 1,9%).

Les exportations en valeur ont reculéde manière importante au T4 2015 pour les pays fortement exportateurs de pétrole, dont leCanada (de 5,4%), la Russie (2,2%), l’Indonésie (7,9%) et l’Arabie Saoudite, reflétant la baisse des prix du pétrole et l’appréciation du dollar E-U.

En Afrique du sud et au Brésil, les importations continuent à se contracter (de 6,2% et 9,2% respectivement)et sont pratiquement à leur plus faible niveau depuis six ans.

Les importations ont aussi reculé significativement en Inde (de 8,1%).

Aux États-Unis les importations ont reculé pour le sixième trimestre consécutif (de 2,7%), avec des exportations qui diminuent elles-aussi pour le deuxième trimestre consécutif (de 3,5%).

Au Mexique, les exportations et les importations reculent respectivement de 2,3% et de 2,8 %.

Parmi les économies du G20, seules la Chine (de 0,3%) et la Turquie (de 3,3%) voient leurs exportations croître au T4 2015.

Les importations de ces deux pays ont aussi cru, respectivement de 0,1% et de 4,3%.

Les exportations et les importations de l’Union Européenne (UE28) ont reculé pour le sixième trimestre consécutif, respectivement de 1,0% et de 1,4%, avec une diminution des exportations en France (de 0.3%), en Allemagne (2,3%) et au Royaume-Uni (1,4%) tandis qu’elles restaient inchangées en Italie.

Cependant, les importations se redressent en France et au Royaume-Unis, respectivement de 0,9% et de 0,3%.

Pour l’année 2015 dans son ensemble, les exportations du G20 ont reculé de 11,3%, tandis que les importations ont diminué de 13,0%.

En 2015, la baisse des importations et des exportations est visible dans toutes les économies du G20.

L’Arabie Saoudite enregistre la plus forte baisse des exportations tandis que la Russie enregistre la plus forte baisse des importations (dans les deux cas de plus de 35%).